Com-plé-men-taires

Publié le par Claire Mittau & Jérémy Parola

L'attelage parfait quand on crée son entreprise c'est de jouer la carte de la complémentarité avec son associé(e).

Créatif / Pragmatique , Vision large / Vision du détail, Marketing / Financier  Impulsif / Réfléchi etc.

La liste est encore longue. Ces divergences de comportement, de caractère et de points de vues sont autant de points forts sur lesquels il ne faut pas hésiter à capitaliser.

On parle très souvent de management et on y associe l'idée d'un chef (presque napoléonien) menant ses troupes à la victoire. Ce qu'on oublie c'est qu'à très petite échelle on doit appliquer les principes de management à soi-même avant de les appliquer à son armée.

Se manager soi-même c'est être capable de valoriser ses propres points de vue au même titre que celui de son associé(e). Être capable d'écouter, d'accepter un argument quand il est bon et de ne pas se lancer tête baissée dans des directions qui semblent les meilleures (et bien souvent les plus simples).

Dans ce bateau on est deux pour le moment. On est vraiment différents, on ne fonctionne absolument pas pareil mais on essaie de s'enrichir de cette différence. Cela suppose parfois un travail important sur soi-même. Faire un pas vers le mode de fonctionnement de l'autre tout en ne renonçant pas au sien. Permettre à la confrontation des points de vue d'être constructive.
Quand on créé un projet on a toujours pour objectif de le faire grandir, d'être en mesure de donner du travail à d'autres personnes. Pour pouvoir assumer ces tâches il faut déjà être capable de travailler sur soi...

 Pour partager sur Viadeo

Publié dans Nous...

Commenter cet article

Florian 17/06/2009 23:56

Bonjour,


je suis sur un projet de création également avec une associée.

La complémentarité de caractère que vous évoquez nous est également familière.

Par contre, j'aimerai savoir comment vous gérez la répartition des tâches entre vous
2, d'autant que vous avez a priori des profil Marketing/Com assez proches (ce qui est le cas aussi de mon côté avec mon associée...).

De notre côté, la répartition des tâches est un vrai casse tête car si certains choses doivent être faites à 2 (vision stratégique, partenaires importants...), il faut bien aussi être capable d'avancer chacun de son côté sur des chantiers différents. Comment procédez/avez-vous procédé de votre côté ?

Merci pour vos conseils !

Claire Mittau & Jérémy Parola 18/06/2009 09:16



Bonjour,


effectivement, toute la partie stratégie, vision et produit nécessite d'être travaillé à deux. Ensuite nous avons la chance d'avoir deux profils pas si proches l'un de l'autre (malgré le même
master) de ce fait la répartition n'a pas été trop complexe.


Je vous avoue que nous avons travaillé un bon mois sur les même sujets avant d'effectuer la répartition.


Pour se répartir les tâches, vous devez avant tout efffectuer une sort d'introspection de vos qualités (faites votre SWOT!). A partir de ce moment là, vous allez voir que la répartition se fera
d'elle même. Pensez aussi à faire des compromis selon les affinités particulières de l'un ou de l'autre par rapport à un sujet.


Il est vrai que certaines tâches (financières par exemple) nécessitent des compétences particulières. Le conseil que nous vous donnons, c'est aussi de savoir s'entourer de compétences externes de
manière à ne pas être pris au dépourvu.


Bon courage et envoyez nous votre adresse de blog si vous décidez de rendre vos démarches publiques !