The couponing happening

Publié le par Claire Mittau & Jérémy Parola

Phénomène marketing du moment, le couponing consiste à offrir des bons de réduction pour générer du trafic vers une boutique. De Tips - "le magazine anti-crise"- à Pilipili en passant par les sites de marques, les marketeurs sont de plus en plus friants de ce procédé directement générateur d'acte d'achat. (et permettant de quantifier le ROI de leurs campagnes !)

Mais s'agit-il d'une réaction conjoncturelle à la crise, ou d'un phénomène plus profond ?


Pilipili, petit magazine gratuit offrant des bons plans dans sa ville, nous vient du Japon où il existe depuis longtemps. D'abord testé dans des grandes villes de province ( Lille, Rennes, Toulouse, Lyon, Strasbourg, ...), il arrive à Paris jeudi prochain. Ce mensuel conso au slogan explicite - "Qu'est ce que tu m'offres aujourd'hui ?"- se base donc sur une distribution de proximité pour optimiser le temps qui sépare la réception du coupon publicitaire de son usage dans une boutique de la ville.

Le couponing peut apparaître -aux yeux des annonceurs comme à ceux des médias- comme un substitut aux investissements publicitaires. C'est le modèle innovant qu'a choisi Tips, bimensuel féminin lancé lundi dernier en pleine tempête financière, et qui ne comporte que 6 pages de pub sur un total de 66 pages. Pour compenser son petit prix (1,20 euro), il accueille en cahier central 4 pages de coupons promotionnels émis par des annonceurs nationaux. A la fois source de revenus et "plus-produit" pour attirer les lectrices, ces offres se fondent extrêmement bien dans un contenu intégralement axé conso.

La tendance du couponing nous parait promise à un beau succès auprès des consommateurs comme des annonceurs, et montre bien que les médias ont encore de nouveaux business models à trouver !


 Pour partager sur Viadeo

Publié dans On a remarqué...

Commenter cet article