Financer son entreprise - part 2 : l'apport personnel

Publié le par Claire Mittau & Jérémy Parola

Première source de financement indispensable : son propre argent. Bah oui, vous ne pouvez tout de même pas lancer votre entreprise sans prendre de risques ! (ils sont rigolos nos lecteurs)


Il est impératif d'investir vous-même dans votre entreprise pour deux raisons :

1ère raison : Vous reconnaitrez qu'il est délicat de convaincre d'autres personnes - business angels, banques ou autres - d'investir dans votre affaire si vous, qui souhaitez mener la barque, ne vous engagez pas financièrement.
On le sait, en tant que jeunes entrepreneurs même la meilleure volonté du monde ne permet pas de faire sortir un lapin en or du chapeau.

2ème raison : Vous allez suer sang et eau - vous avez probablement déjà commencé d'ailleurs - pour lancer cette entreprise et tout faire pour la faire prospérer. Il serait vraiment dommage de ne pas être suffisamment présent au capital, et donc de ne pouvoir en recevoir que les plus petits fruits. Voir même de vous faire éjecter en cours de route parce que vous êtes minoritaire.


C'est pourquoi il vous faudra réunir un apport personnel minimum, déterminé en fonction du montant du capital de la dite entreprise. Plusieurs pistes s'offrent à vous :

Soit vous disposez d'une épargne déjà constituée et qui s'avère fort réjouissante.

Soit vous travaillez comme une bête parallèlement au montage de votre projet pour réunir une somme suffisante pour vous faire vivre ET investir (attention le plus dur est à venir une fois l'entreprise lancée, alors il est de notre devoir de vous mettre en garde contre l'obstacle que constituerait l'épuisement de toutes vos forces ou la perte de votre santé mentale).
Alternative plus saine mais qui vous retardera beaucoup : travailler pendant X temps une fois votre projet monté pour réunir votr apport au capital (NDLE : Prendre garde à ne pas s'embourber dans ce poste transitoire et à utiliser un moyen de contraception fiable).

Soit vos proches souhaitent vous accompagner dans cette haletante aventure en vous prêtant de l'argent, auquel cas nous vous conseillons de rédiger un contrat de prêt en bonne et dûe forme, pour la tranquilité de votre famille et du centre des impôts. Les membres de votre famille les plus téméraires peuvent même mettre à profit la législation sur les donations, qui leur permet de bénéficier d'un abattement fiscal tandis que vous serez exonéré de droits de mutations (de frais fiscaux) en raison de la vocation entrepreneuriale des fonds.

Nous sommes d'accord avec vous, c'est bien délicat tout ça.

Commenter cet article

Jasmin 05/05/2009 12:23

Merci, j'attends la suite avec impatience.

c'est très util !

bonne continuation