Financer son entreprise - part 4 : les exonérations

Publié le par Claire Mittau & Jérémy Parola

Vous me direz qu'on ne finance pas une création d'entreprise via des exonérations. Et vous avez raison.
Réunir les bonnes informations concernant les exonérations auquelles on peut prétendre est pourtant primordial pour construire son business plan, et donc déterminer la somme nécessaire au lancement de votre projet.

En résumé, ça représente au moins une somme que vous n'aurez pas à trouver pour votre trésorerie !


  • Si vous êtes comme nous jeunes créateurs d'entreprise (moins de 26 ans), vous avez naturellement droit à l'Accre. Vous pouvez aussi en bénéficier dans de multiples autres situations, détaillées ici.                         L'Accre permet au créateur d'entreprise d'être exonéré pendant 1 an d'une partie des charges imputées à sa rémunération (cotisations dues aux régimes d'assurance maladie, maternité, veuvage, vieillesse, invalidité et décès et d'allocations familiales). L'exonération s'applique avec un plafond égal à 120 % du SMIC (de toute façon vous n'aviez pas prévu de vous rémunérer au-delà non ? ;-)

  • En ce qui concerne les charges patronales liées à vos éventuels salariés, la réduction dite Fillon permet là aussi de bénéficier d'une réduction sur certaines cotisations de Sécurité sociale. Plus d'explication et la limpide formule de calcul du coefficient de réduction sur cette page de l'Urssaf.

  • Si votre nouvelle entreprise est soumise au régime de l'impôt sur les sociétés (et non pas de l'impôt sur le revenu des associés, c'est à vous de trancher), elle bénéficie pendant 3 ans d'une exonération d'imposition forfaitaire annuelle (IFA).                                                                                                                                                       Je m'excuse d'entrer dans des infos aussi techniques, mais c'est notre lot de monteurs de projet et vous allez devoir vous y coller, bienvenue au club - de toute façon si vous n'êtes pas un de nos lecteurs qui envisagent de créer leur entreprise vous avez décroché vers le milieu du paragraphe sur l'Accre. Donc précision : l'IFA est un impôt forfaitaire, déterminé par tranches en fonction du chiffre d'affaire de votre entreprise. Vous trouverez le barème ici. Il est vrai qu'il faut déjà atteindre 1,5 million d'euros de CA pour être concerné.

  • Enfin pensez aux exonérations dont vous pouvez bénéficier en vous implantant en ZFU (zone franche urbaine). Elles sont très alléchantes (c'est fait pour) : exonération d'impôt sur les bénéfices, de taxe professionnelle, de charges patronales...                                                                                                                         Mais il ne nous parait pas envisageable de s'implanter en ZFU juste pour les exonérations, cela doit coller avec le projet d'entreprise et être gérable d'un point de vue transports. Lez ZFU sont en effet très excentrées, comme vous le constaterez sur la carte présentée à la fin de cette synthèse sur les ZFU.




Publié dans Nos démarches...

Commenter cet article