Financer son entreprise - part 5 : les prêts

Publié le par Claire Mittau & Jérémy Parola

Deux types de prêts peuvent concerner votre création d'entreprise : ceux qui vous sont accordés pour constituer le capital, et ceux qui sont accordés à l'entreprise une fois qu'elle est créée.

Les prêts d'honneur, tout comme les prêts à taux zéro, sont destinés au créateur.
Le concept de prêt à taux zéro nous parait clair, et en ce qui concerne le prêt d'honneur il a l'avantage d'être accordé sans garantie personnelle de la part du créateur. Ces prêts ont vocation à financer partiellement les besoins durables d'une création d'entreprise, à savoir les investissements de départ et le BFR.
Pensez au dispositif Nacre et à son prêt à taux zéro, ainsi qu'au Contrat de développement création d'OSEO.
La plupart des autres dispositifs de prêts sont gérés par des organismes agréés au niveau régional, nous vous conseillons donc de consulter le site de votre conseil régional.

Vous pouvez par ailleurs bénéficier en tant que que jeune entreprise (et non pas cette fois entrepreneur) de garanties bancaires tels que France Active Garantie (FAG), ou le FGIF si vous avec la chance d'être une femme ;-) Ces dispositifs sont gérés par France Active.
Ils vous permettent d'accéder au crédit bancaire classique en garantissant une partie du prêt souscrit

En parlant de prêts bancaires, vous pouvez y donc y avoir recours, mais ce n'est pas ce qu'il ya de plus évident, surtout en ce moment. Les banques imposent généralement aux créateurs de réunir au minimum 30% des besoins durables de l'entreprise. Elles privilégient le financement des biens durables (véhicule, matériel informatique, machines-outils...) au BFR.

Enfin pensez à un prêt un peu particulier, appelé compte-courant d'associé. Un des associés (détenant au moins 5 % du capital) prête à l'entreprise une somme qui dans son utilisation équivaut bien souvent à un apport en fonds propres. Ce dispositif permet d'augmenter les fonds de l'entreprise sans augmenter son capital, et peut être productif d'intérêt pour l'associé concerné (intérêts bénéficiant d'un régime fiscal avantageux).

Publié dans Nos démarches...

Commenter cet article